La Croix Occitane: symbole atemporel d’unité de l’Occitanie

D’origine grecque et byzantine, à la fois languedocienne et provençale, tantôt symbole religieux et politique tantôt symbole culturel et artistique, la croix occitane a une histoire pluriséculaire. Si le symbole est connu, son histoire et son apport à la culture occitane sont souvent méconnus.

Il faut remonter à la croix grecque pour retrouver les origines de la croix occitane. Tout d’abord, elles sont toutes deux composées de 4 branches de même longueur provenant à la fois du Chrisme, symbole du Christ mais aussi des 4 évangiles diffusés aux 4 coins du monde. Originellement c’est donc un signe religieux chrétien originaire d’Orient. Mais alors, comment la croix occitane a t-elle pu se propager en Méditerranée occidentale, sur les terres occitanes ?

La croix occitane s’impose en Provence puis en Languedoc

L’historiographie de l’époque veut que durant l’Antiquité, des soldats de légions romaines, originaires de Thèbes en Egypte (alors de culture gréco-romaine) et tous chrétiens, après avoir mâté une révolte dans le sud-est de la Gaule, refusèrent d’égorger en sacrifice les captifs ; cette légion récalcitrante est alors exécutée par d’autres légions romaines en exemple. Les populations locales, impressionnées par leur courage et leur humanité, adoptèrent comme symbole de leur nouvelle foi chrétienne l’emblème de la légion massacrée, la croix copte tréflée, ancêtre de la croix occitane. Dans le même temps, la croix copte tréflée devient le symbole de l’Église catholique en Orient autour de Constantinople. Ensuite, depuis ce qui deviendra l’Empire Byzantin, la croix copte s’exporte  jusqu’en Chine puisqu’on en retrouve des traces dans l’actuel Turkménistan.

drapeauoccitan-groupeoc-photodr-oc

La croix copte se diffuse alors partout dans le sud-est de la France et devient traditionnellement la croix de Provence, symbole des comtes de Provence à Arles, Venasque et Marseille. La croix se transmet aussi au sud-ouest de la France avec l’union maritale entre les comtes de Toulouse et de Provence au Xe siècle. Elle devient alors la croix occitane, symbole d’unité du sud de la France.

« La croix occitane, un symbole de ralliement au catharisme »

L’émergence du catharisme donne une nouvelle signification à la croix occitane. Selon l’historien carcassonnais du catharisme René Nelli « elle fut un symbole de ralliement au catharisme » puisque symbole des comtes de Saint-Gilles, de Toulouse puis du Languedoc, c’est un signe de reconnaissance mutuelle bien plus que de ralliement à une mouvance religieuse. En effet, les Cathares ne reconnaissent pas la croix comme symbole de supplice du Christ mais comme symbole solaire (de la grandeur divine). Avec l’Inquisition et l’extermination des Cathares, le symbole ne disparaît cependant pas puisque la croix occitane reste un signe politique: celui des comtes de Toulouse qui règnent sur le Languedoc. La croix occitane ne disparait donc pas durant toute la période monarchique française.

Le Se Canto en ouverture des Jeux Olympique 2006

Avec la naissance de la République Française, la croix occitane tendra à disparaître partiellement. Le modèle jacobin centralisateur laisse en effet peu de place aux symboles véhiculant une identité régionale forte. La IIIe République mènera une véritable croisade contre les identités régionales en interdisant l’usage des langues régionales à l’école privant ainsi une part considérable de la population française de ses racines locales. Le regain d’intérêt pour la culture occitane dans les années 1950 a vu renaître ce symbole dans les vallées italiennes et espagnoles mais aussi dans la région de Toulouse puis dans tout le sud de la France. Dans les vallées occitanes d’Italie, de nombreuses communes organisent une cérémonie autour de la pose du drapeau occitan. Les Jeux Olympiques d’hiver de Turin en 2006 mettent également en avant la croix et la culture occitans avec le chant du Se Canto en ouverture des Jeux.  En Val d’Aran, le drapeau officiel présente la croix occitane en tant que symbole de cette vallée autonome de Catalogne. En France, la croix occitane est le symbole de nombreuses communes du Sud et notamment de la nouvelle région Occitanie au côté des barres catalanes de la Senyera. 

Ainsi, jamais la croix occitane n’a disaparu. Longtemps combattue avec virulence, elle a toujours su résister aux assauts du temps comme un symbole atemporel de l’unité des peuples d’Occitanie autour d’une histoire et d’une culture aux fondements communs.

Samuel Touron

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :